Trop vieux pour apprendre le piano?

Par BonjourSenior.fr, le 23 août 2020

Si vous pensiez qu’une fois l’âge adulte atteint, il est trop tard pour apprendre à jouer d’un instrument, détrompez-vous ! Que l’on soit enfant ou senior, l’apprentissage est possible tout au long de la vie. En perpétuelle évolution, notre cerveau se remodèle continuellement au fil des nouvelles expériences et informations auxquelles il est exposé. Plus nous stimulons notre intellect, plus nous préservons nos facultés cognitives. Il est donc recommandé, même à un âge avancé, de faire travailler sa tête et d’apprendre de nouvelles choses. De nombreuses méthodes, qu’elles soient classiques ou innovantes, facilitent par ailleurs l’apprentissage de la musique à tout âge. Les élèves âgés présentent également bien des atouts : patience, maturité, assiduité et motivation sont d’une aide précieuse face à de jeunes apprentis souvent impatients et distraits.

 

Source: https://www.liherald.com/oysterbay/stories/when-the-music-just-cant-stop-no-matter-how-old-the-player,90834
Source: https://www.liherald.com/oysterbay/stories/when-the-music-just-cant-stop-no-matter-how-old-the-player,90834

Apprendre la musique quel que soit son âge

Qu’il s’agisse du piano ou de tout autre instrument, l’apprentissage ne connait pas de limite d’âge. Bien au contraire, il est ainsi fréquent de voir un senior progresser plus rapidement qu’un enfant, grâce à sa régularité, sa persévérance mais aussi à une motivation accrue. Dégagés des obligations professionnelles et des contraintes familiales, les seniors disposent également bien souvent de plages horaires étendues pour s’adonner longuement à leurs loisirs et passions. Si l’objectif n’est pas de devenir un virtuose et d’égaler Liszt ou Arthur Rubinstein, apprendre à maîtriser un instrument qui vous ressemble et y prendre du plaisir est un enjeu louable et satisfaisant. Avec le temps, réussir à interpréter des morceaux de styles différents –variété, classique, jazz…– et profiter de moments de partage avec ses proches autour du piano constitue une véritable joie !

 

Instrument qui dispose d’une large amplitude, bénéficiant d’une polyphonie totale et de la possibilité de faire varier l’intensité sonore de chaque note grâce à deux pédales, sans oublier sa place privilégiée dans les orchestres et son côté romantique indéniable, le piano se révèle plus facile d’accès qu’un cuivre ou qu’un bois pour le débutant. Sur le plan physique, l’instrument n’implique pas de posture à risque, et outre les personnes rencontrant des problèmes articulaires, en suivant les recommandations pour positionner correctement son dos et ses mains, l’apprentissage reste accessible à tous.

 

Différents apprentissages permettent d’appréhender le piano, du cours particulier à la méthode sans professeur en passant par les ouvrages spécialisés. Scindés en différentes leçons, exercices pratiques et outil d’évaluation, la méthode PianoFacile permet d’évoluer à son rythme de manière totalement autonome. Destinée dans un premier temps aux débutants, la méthode gratuite peut ensuite être approfondie et complétée en devenant membre pour un prix modique.

 

Les vertus du piano pour la santé et le moral

Comme tout autre instrument, l’exercice du piano se répercute bénéfiquement sur votre moral et votre santé, avec en premier lieu, l’amélioration des performances cérébrales. Sa pratique stimule en effet votre créativité ainsi que vos facultés intellectuelles. Tel un muscle, le cerveau se fortifie au fil des leçons, les facultés cognitives s’en trouvent renforcées. Concentration, mémoire mais aussi coordination des membres ou développement de l’oreille sont ainsi impactés positivement. Or, l’ensemble de ces facteurs contribue à vous préserver du risque de développer une démence comme Alzheimer avec l’avancée en âge. Stimulant de nombreuses zones cérébrales, la pratique d’un instrument de musique est également recommandée pour aider les victimes d’AVC à retrouver leur motricité et l’usage de la parole, mais aussi par exemple, pour lutter contre la rigidité musculaire qui touche les malades de Parkinson.

 

Utile pour lutter contre le stress et la dépression, l’apprentissage de la musique permet de retrouver à la fois confiance et estime de soi et aide à faire de nouvelles rencontres. Se rendre à un récital ou se donner soi-même en spectacle pousse les individus les plus isolés à rompre la solitude et à s’ouvrir aux autres. Touchant à la sphère émotionnelle, la musique, avec son rythme et sa mélodie, permet de partager ses sentiments autrement.

 

Enfin, par son apprentissage, le piano vous enseigne rigueur et persévérance. S’imposer une discipline avec un temps de travail défini à horaires réguliers permet d’apporter du rythme à votre quotidien et de maintenir votre motivation. Il est ainsi plutôt recommandé de jouer du piano plusieurs dizaines minutes chaque jour que plusieurs heures une seule fois par semaine. En vous fixant des objectifs spécifiques, accompagné de la méthode Pianofacile, vous pouvez progresser rapidement.

 

Commentaires: 0