Violon et piano: conflit cacophonique ou harmonie musicale?

Par Violon.com, le 7 mars 2016

D'éternels débats subsistent sur les blogs, les forums, ou même dans des articles de journaux : vaut-il mieux apprendre le violon ou le piano ? Quel instrument est le plus facile à apprendre ? Lequel demande le plus de travail ?

 

Conflit cacophonique

S'ensuivent alors des dialogues interminables, plus ou moins virulents, et qui ne trouveront jamais de réponse. Pourquoi ? Parce que celle-ci n'existe pas, ou du moins, il n'existe pas de bonne ou de mauvaise réponse. La musique, et le choix d'un instrument plutôt que d'un autre, est avant tout un coup de cœur, et non une recherche de performance, ou de facilité d'apprentissage. Mais alors, pourquoi cette concurrence entre le violon et le piano subsiste-t-elle? Pourquoi pas entre la flûte traversière et la harpe, par exemple ?

 

Violon et piano: quelques ressemblances

Une chose étonnante : contrairement aux idées reçues, ces deux instruments ont beaucoup en commun. Pour commencer, tous deux sont des instruments à cordes, frappées pour le piano, frottées pour le violon, et on retrouve même dans leur structure certains points communs : la présence de cordes, d'un chevalet, et d'une table d'harmonie en épicéa par exemple. De plus, les premiers pianos, datant d'un peu avant l'époque de Mozart, avaient sensiblement la même largeur de tessiture que le violon, à savoir 4 octaves. De nos jours, le violon a toujours sa tessiture de 4 octaves, mais le piano moderne est passé à 8. Ensuite, ces deux instruments font beaucoup rêver. Ils sont un peu à la musique ce que le lion est à la savane : les rois ! En effet, ils ont de grandes capacités musicales. La preuve est le nombre de pièces de musiques écrites pour chacun de ces instruments : concertos, sonates, duos et autres partitions fusent, à en rendre jaloux les autres instrumentistes ! Mozart à lui seul a écrit une vingtaine de sonates pour piano, et au moins autant pour violon. La virtuosité de ces instruments, leur sonorité riche, en ont fait des « instruments rois » pour les compositeurs. Violon et piano arrivent encore à s'accorder à la musique actuelle, même si la guitare y a une place plus prépondérante qu'à l'époque classique ou romantique.

 

À la recherche de l'harmonie musicale

Vous me direz qu'il existe quand même des différences entre violon et piano, et pas des moindres: la polyvalence du piano, qui peut à la fois accompagner un autre instrument, et jouer en solo, contrairement au violon qui n'est pas un instrument d'accompagnement, ou encore l'impressionnante virtuosité du violon, souvent mise à l'honneur. Il existe évidemment de grandes altérités dans l'apprentissage de l'instrument, les difficultés techniques, etc.

Ces différences ne les opposent pas, mais au contraire se complètent. D'ailleurs, s'il y a bien une discipline où l'on est conscient de l'importance de la différence, c'est bien la musique : remplacez la grosse caisse par un violon dans un orchestre, et vous comprendrez !

 

En conclusion, piano et violon sont deux instruments avec de grandes qualités, et la préférence entre l'un ou l'autre ne peut se faire de façon objective. Les questions à se poser avant de choisir un instrument seraient plutôt : quel son me plait le plus ? Quel type de musique je souhaite jouer ? Dans tous les cas, si vous recherchez un violon pour vos débuts, n’hésitez pas à aller voir ce site pour en commander un.

 

Ne demandez pas à une tierce personne de choisir pour vous : écoutez, appréciez, et choisissez !

 

Commentaires: 6
  • #6

    jean-louis (lundi, 10 septembre 2018 19:31)

    Quand je dis que le piano est un mini-orchestre, ce n'est pas juste une impression personnelle. Il me semble que :
    1 : le piano est en fait un instrument à cordes et à percussion. Il y a bien choc, comme dans un xylophone, et vibration, comme dans un violon.
    2 : il est fréquent - surtout chez certains compositeurs - que le pianiste joue des deux mains en même temps. Pas seulement un accompagnement de la main gauche avec un leitmotiv (je ne trouve plus le mot exact) mais une vraie mélodie indépendante. Donc duo.
    3 : le piano est beaucoup plus libre des silences, des sourdines et du rythme que n'importe quel instrument. Il peut en jouer à merveille, comme l'orchestre.

  • #5

    Cours de solfège et de piano (mercredi, 06 juin 2018 17:24)

    La difficulté est inhérente à toute pratique instrumentale. Le meilleur moyen pour la vaincre c’est de se fixer de mini-objectifs ;-)

  • #4

    jean-louis (mardi, 01 mai 2018 10:59)

    Le violon est, à mon humble avis de mélomane, l'instrument le plus expressif qui soit. Il faudrait imaginer une cantatrice capable de couvrir toutes ses fréquences avec la pureté et la puissance équivalentes. Elle dépend du souffle. Le violon non. Cette puissance expressive explique, selon moi, la difficulté qu'il y a à la maîtriser et l'exploiter. Mozart a composé 27 concertos pour piano et 5 pour violon. Beethoven, 5 pour piano et 1 violon etc Et combien de grands compositeurs n'ont même pas essayé. C'est aussi un défi pour celui qui écoute. Il faut qu'il soit en mesure d'entrer dans cet univers. A mon humble avis de mélomane, la puissance expressive du violon n'est pas bien mise en valeur dans les quartets, les trios etc
    Le piano passe pour être l'instrument de référence en musique classique et + . A mon humble avis de mélomane, il doit ce succès au fait que c'est un mini-orchestre, que c'est un mystère quant à l'effet qu'il a sur les auditeurs. Quand je réfléchis aux détails de son fonctionnement, et aux rapports qu'il peut avoir avec l'organisme (déjà percussion + vibrations des cordes + discontinuité) et quand j'écoute toutes sortes de pièces, j'en arrive à me dire que la vocation du piano n'est pas de faire dans la virtuosité dans les plus hautes fréquences (il pourrait être remplacé par un autre instrument à percussion) . Car au fond du fond, en fonction de tout ça, je me demande si son essence la plus intime n'est pas le sanglot. (voir la physiologie du sanglot)
    Donc mon rêve serait que l'on marie, exploite ces deux qualités essentielles du piano et du violon dans des oeuvres d'envergure.

  • #3

    Alexandre (dimanche, 13 novembre 2016 07:35)

    Vive le piano !
    Je pense que le mieux est d'avoir un ami qui joue du violon si l'on fait du piano et inversement. Les duos piano-violon sont magnifiques :)

  • #2

    Singapore Piano Teacher (mardi, 02 août 2016)

    Je'taime piano! Please pardon my limited French XD

  • #1

    Laura (jeudi, 14 avril 2016 18:40)

    Bonjour,
    pour avoir essayé les deux, chacun des deux instruments a son propre charme et ses difficultés. Au violon la justesse, la posture et la technique sont des aspects importants, au piano la technique, l'harmonie et les capacités d'écoute en polyphonie sont à développer. Surtout il faut faire le choix de se faire plaisir :) en effet comme il est justement dit dans l'article, il faut se poser la question de ce que l'on souhaite jouer, le piano étant polyvalent.
    Laura