La composition

Leçon I - Par Grégory Widmer

Dans cette leçon, nous allons apprendre comment créer son morceau.

Il existe plusieurs façons de composer, mais nous allons découvrir ici une marche à suivre simple, qui a l'avantage de donner de bons résultats. Procédons par étapes:

 

Choisir sa gamme

Il faut d'abord commencer par fixer la gamme qu'on va utiliser. Je vous conseille de choisir une gamme simple ou une gamme dont vous avez l'habitude. Les gammes les plus simples sont la gamme de do ou encore la gamme de fa.

En tant qu'exemple, on va composer un morceau au fur et à mesure qu'on progresse dans les étapes de la leçon. De ce fait, pour cette partie, choisissons la gamme de fa. On aura donc un morceau dont la partition ressemblera à l'image suivante (un bémol):

 

gamme de fa

Gamme de fa


Choisir sa progression

On va choisir ce qui va donner l'identité de votre morceau c'est-à-dire sa progression. Sélectionnez donc quatre notes parmi celles de la gamme que vous avez choisie précédemment. Comment ?

  • Soit totalement au hasard
  • Soit en copiant celles d'un morceau qui existe déjà. Si vous choisissez cette voie, faites attention à ce que la gamme du morceau que vous copiez corresponde bien à celle que vous avez choisie. Si ce n'est pas le cas, soit vous vous adaptez à la gamme du morceau, soit vous le transposez.

Exemples de progressions (en gamme de fa):

  • fa, do, ré, sib (ou I, V, VI, IV)
  • ré, do, sib, do (ou VI, V, IV, V)
  • sib, do, ré, fa (ou IV, V, VI, I)
  • ré, do, si, sib (Attention, le si n'est pas dans la gamme de fa. Cependant, il est toujours possible, avec de l'entraînement, de maitriser ces changements de gammes sans que cela sonne faux.)

Pour notre exemple, on va choisir la progression fa, do, ré, sib. De ce fait, la basse du morceau va ressembler à ça:

 

progression

Progression


Placer des accords et inventer une mélodie

Là, on doit faire deux choses en même temps. En effet, il faut à la fois inventer une mélodie et intégrer des accords. Cependant, il faut faire attention à ce que les accords possèdent bien une basse qui corresponde à la progression. Par exemple, si on est dans la partie du morceau dont la basse est , alors on ne peut utiliser que les accords dont la basse attribuée est bien le .

 

Si on continue avec notre exemple, on va choisir (quasiment au hasard), les accords suivants:

  • 1-2 en fa (la-do-fa)
  • 2-1 en do (sol-do-mi)
  • 2-1 en (la--fa)
  • 2-1 en sib (fa-sib-ré)

De ce fait, notre morceau s'étoffe et ressemble maintenant à ceci:

 

Accords choisi

Accords choisi


Il ne reste plus qu'à inventer une mélodie qui relie les accords de façon harmonieuse et intéressante. Et également à développer la basse comme on l'a vu dans la leçon à ce sujet. Ainsi, après un peu de réflexion et de création, on arrive à notre résultat final:

 

Chosen chords

Ecoutez ça!

 

Pour cet exemple, nous n'avons composé qu'un petit bout de morceau, mais en réalité il faudra que vous le continuiez de la même manière en conservant la progression et en variant les accords et la mélodie. 

 

Fin de la leçon