Les accords majeurs et mineurs

Leçon G - Par Grégory Widmer

Dans cette leçon, nous allons apprendre ce qu'est un accord majeur ou mineur et comprendre à quoi cela peut bien servir. Commençons tout de suite:

 

Prenons l'exemple d'un accord de ré majeur et de ré mineur. Lorsqu'ils sont joués, il n'y a qu'une petite différence de sonorité. L'accord majeur sonnera plus joyeux, gai, entraînant, alors qu'un accord mineur sonnera plus mélancolique, sombre ou triste. Ecoutez plutôt:

 

Ré majeur

Ré mineur

 

Mais alors comment reconnaître un accord majeur ou mineur ? 

Il y a plusieurs étapes de simplification à faire avant de pouvoir savoir si l'accord est majeur ou mineur:

  1. Premièrement, il faut réduire l'accord en un accord 1-1 de trois notes.
  2. Trouver la basse de cet accord
  3. Déterminer finalement si l'accord est majeur, mineur, on ni l'un ni l'autre

Pour être plus clair, commençons directement avec un exemple. Prenons l'accord suivant:

 

fa-la-ré-fa

Accord fa-la-ré-fa

 

Cet accord est-il majeur ou mineur ?

Commençons par la première étape: "réduire l'accord en un accord 1-1 de trois notes":

Les accords à quatre notes sont très souvent construits à partir d'un accord de trois notes qui a été étendu. Ici l'accord étant composé des notes fa, la, ré, fa, on peut voir que la note fa est utilisée deux fois, elle n'est donc pas indispensable. En supprimant au hasard un des deux fa, on obtient bien un accord de trois notes. 

 

Ensuite, en renversant l'accord une ou deux fois, on tombe sur notre accord 1-1 (ici en ayant supprimé le fa de gauche, et en renversant l'accord une fois):

 

ré-fa-la

Accord ré-fa-la

 

Passons à la deuxième étape: "trouver la basse de cet accord"

Notre accord 1-1 étant ré, fa, la, sa basse est la première note de l'accord, c'est-à-dire le .

 

Passons ensuite à la dernière étape: "déterminer si l'accord est majeur ou mineur"

Pour ça, il faut compter le nombre de notes (ou de demi-tons) qu'il y a entre chaque note de l'accord 1-1. Attention, cette fois on compte toutes les touches. Ainsi, entre le ré et le fa, il y a deux touches (mib et mi), puis, entre le fa et le la, il y a trois touches (solb, sol, lab).

 

Et c'est là qu'on arrive enfin au bout: 

  • un accord est majeur s'il y a d'abord trois touches d'écart entre la première et la deuxième note, puis deux touches ensuite. (3 puis 2)
  • un accord est mineur s'il y a d'abord deux touches d'écart entre la première et la deuxième note, puis trois touches entre la deuxième et la troisième note. (2 puis 3)
  • si l'accord ne correspond pas aux deux premiers points cités, il n'est ni majeur, ni mineur.

Ainsi l'accord qui nous a servi d'exemple est un accord mineur. Quant à savoir de quelle note, il suffit d'ajouter la note de la basse (qu'on a trouvé précédemment). L'accord initial (ci-dessous), est un accord de ré-mineur:

 

ré mineur

ré mineur

 

Pfouah! C'est une longue procédure pour seulement savoir si un accord est majeur ou mineur, me direz-vous. Et bien pas tant que ça. Voyons quelques exemples, et vous verrez qu'on n'est pas obligé d'être aussi rigoureux que ce qui est présenté au-dessus.

 

Exemples

Pour cet exemple, essayons de déterminer si l'accord suivant est un accord majeur ou mineur?

 

mi-la-do

Accord mi-la-do

 

Il s'agit d'un accord 2-1 composé des notes mi-la-do. Pour savoir si l'accord est majeur et mineur, on commence par le renverser en accord 1-1:

 

la-do-mi

Accord la-do-mi

 

La note de la basse de cet accord est la première note, le la (puisqu'il s'agit d'un accord 1-1). Ensuite, la note centrale de l'accord est plus proche de la première que de la dernière note. Il s'agit donc d'un accord de la-mineur. (Comme le dit la définition, un accord mineur est un accord dont la première et la deuxième note de l'accord sont séparés de 2 demi-tons (ou deux "crans"), et dont la deuxième et la troisième note de l'accord sont séparés de 3 demi-tons).

 

Pour aller plus vite, il suffit simplement de regarder si la note centrale est plus proche de la première note (accord mineur) ou plus proche de la troisième note (accord majeur).

 

Voyons encore un dernier exemple:

 

do#-mi-la-do#

Accord do#-mi-la-do#

 

En supprimant la note doublée (do#) et en renversant l'accord pour obtenir sur un accord 1-1 de trois notes, on a:

 

la-do#-mi

Accord la-do#-mi

 

Comme la note de la basse est le la, et que la note centrale de l'accord est plus proche de la troisième note que de la première, il s'agit d'un accord de la-majeur.

 

exercices

Exercices théoriques

Exercice G-1
- Les accords majeurs et mineurs

Fin de la leçon